mardi 28 septembre 2010

"Du coq à l'âme " , le nouveau film de Stéphanie Muzard Le Moing en projet

"DU COQ A L'AME",
  • projet du nouveau film-documentaire de S. Muzard Le Moing
  • Après "Sans Terres et sans reproches" , est en tournage ce nouveau film-documentaire de mon amie Stéphanie Muzard Le Moing :
  • "Passer du coq à l’âme, de l’élevage industriel humain et animal au plein air, d’une agriculture chimique à une agriculture bio et logique… revenir au bon sens paysan. Et si l’utopie était concrète?"
  • Le film est en cours de tournage mais nécessite des soutiens pour sa réalisation :
  • Entièrement autoproduit, ce film devrait bénéficier de quelques bourses, mais nécessite des contributions supplémentaires pour arriver à la phase d’édition du DVD et à une réalisation - en cours- plus sereine car à compte d’auteur actuellement.
  • Vous trouverez ci-dessous les formulaires de souscription, don et informations pour les partenariats.
  • Vous participez ainsi au financement indépendant d’une réalisation et création cinématographique d’une œuvre écocitoyenne.
  • La réalisatrice Stéphanie Muzard Le Moing a besoin de relais radio, médias, presse , particuliers
  • clip d'appel à souscription du coq à l'âme, le film

  • FAITES CIRCULER A VOS CONTACTS, peut-être l'un d'entre vous a des contacts dans les médias, télés, radios....
  • Par ailleurs, le film "sans terres et sans reproches" est toujours en vente en DVD ,des projections sont organisées en France, et le film sera projeté au Parlement Européen à Bruxelles le mardi 16 Novembre avec la présence de la réalisatrice et du parrain du film Christian Vélot. Il semble que la projection-débat sera ouverte au public..
  • Association Ruralimages :
Gérard Dupin, président de l’association: gerard@ducoqalame.fr Nicolas Sawicki, secrétaire et webmaster : nicolas@ducoqalame.fr Jacques Maret, trésorier : jacques@ducoqalame.fr François Billy, assistant réalisation & secrétariat : francois@ducoqalame.fr Réalisatrice : stephanie@ducoqalame.fr ou atelierdesmuses@wanadoo.fr
  • L'Atelier des Muses :
Arts graphiques et décoratifs Stéphanie Muzard Le Moing GR 651 la devèze 46 160 Marcilhac-sur-célé Tél.: 05 65 50 10 28 ou 0971 240 245

vendredi 17 septembre 2010

Voyage au coeur du Quercy chez les paysans bio de Marcilhac-sur-Célé : Partie IV

Voyage au coeur du Quercy chez les paysans bio de Marcilhac-sur-Célé

  • Partie IV

  • Le troupeau de la ferme de Cazals

Le troupeau est formé de 75 brebis accompagnées de leurs agneaux.

Les agneaux sont élevés pour la viande, ils sont gardés jusqu'à leurs 8-9 mois afin qu'ils atteignent un poids conséquent ( alors qu'en élevage intensif, ils sont engraissés artificiellement et donc vendus très tôt ).

Le troupeau passent tout l'été dehors aux champs, se déplaçant à son envie en fonction de la chaleur, de l'herbe , soit en pleine prairie , soit à l'ombre des cazelles que l'on trouve sur les terres, ou sous les arbres . A l'entrée du terrain, elles peuvent venir s'abreuver.

Les chiennes , à l'ordre du maître , partent à la recherche du troupeau et se mettent en position , attendant les gestes et paroles de Jean-Michel ..

Sur cette photo, nous sommes en mai, il fait bien frais . Les brebis sont dirigées vers l'entrée de la prairie

Bergère, Gourmande et les brebis se connaissent bien et cela facilite le travail des chiennes, qui cependant demande une grande concentration et une énergie physique intense.

Le berger est très concentré également, et très attentif aux éventuels changements au sein du troupeau: agneau qui boite, ou agneau qui a du mal à suivre....C'est de cette façon, que le moindre incident est repéré et que Jean-Michel peut agir rapidement. Un mode de fonctionnement impossible sur un troupeau de très grande taille , élevé en intensif.

En élevage intensif, les pertes sont souvent nombreuses, l'importance du troupeau compensant ces pertes. En élevage biologique, les pertes sont minimisées, et les membres du troupeau sont pris en charge individuellement.

Le troupeau s'apprête à sortir de la prairie , Bergère active derrière afin que tout le monde ( agneaux compris) reste groupé.

Le troupeau est changé de prairie plusieurs fois au cours de l'année afin de mettre les autres terres au repos et de faire une rotation .

Gourmande est postée à l'avant du troupeau, interdit de traverser la route avant l'ordre du maître !

Toujours une chienne devant pour freiner les brebis et une derrière pour faire avancer les récalcitrants

Il faut traverser la route puis on emprunte la petite route qui mène à l'entrée de la ferme. Obama et Michèle toujours derrière, un peu à l'écart. Bergère veille , à l'arrière , à n'oublier personne..

Entrée dans la ferme, les brebis font des bonds , excitées par la proximité de la bergerie, contentes de rentrer au chaud pour la nuit.

D'ailleurs , jusqu'au début de l'été, les brebis prennent leur temps pour s'éveiller ; quand Jean-Michel débarque à la bergerie à 7h , elles lèvent à peine la tête, le regardant d'un air " mais il a vu l'heure lui? Il est bien trop tôt pour nous !!"

Fabienne ramène dans ses bras un agneau souffrant de diarrhée. Al-Kaida la petite brebis privilégiée, suit pour avoir son biberon..

Fabienne a préparé un biberon d'argile verte pour traiter la diarrhée du petit agneau.

En arrivant dans la bergerie, brebis et agneaux bêlent à tue-tête, les agneaux cherchent leurs mères qui les appellent. Chaque brebis a un bêlement particulier que chaque petit reconnaît. Quand chaque brebis a retrouvé son ou ses petits, le calme se fait, les bêlements s'éteignent...Le troupeau est prêt pour la nuit...

Voyage au coeur du Quercy chez les paysans bio de Marcilhac-sur-Célé : Partie III

Voyage au coeur du Quercy chez les paysans bio de Marcilhac-sur-Célé

  • Partie III
  • Les Caussenardes

  • Les brebis de Jean-michel sont de la race Caussenarde. C'est une race ovine rustique de taille moyenne (60-65kg pour la brebis, 90-110 kg pour le bélier ). Elle présente des tâches noires autour des yeux formant des lunettes et sur les oreilles.

La tête et la toison sont blanches, les gigots moyens, les membres moyens et forts. Les mâles et les femelles n'ont pas de cornes. La laine recouvre en longues mèches la totalité du corps de l'animal ce qui permet au troupeau de rester en plein air quasiment toute l'année.

C'est une race très maternelle, docile, marcheuse, résistante.

Cette race se rattacherait au groupe des races rustiques pyrénéennes vivant depuis très longtemps sur les plateaux calcaires qui lui ont donné son nom ( Causse du Quercy) , elle y a acquis une forte charpente.

  • Les brebis caussenardes ont un rythme d'agnelage accéléré : 3 agnelages en 2 ans).
  • Généralement, c'est une race laitière mais elle est aussi élevée pour la viande d'agneau.

  • Connaissez vous la légende du mouton des Causses du Quercy? C'est une histoire triste …
  • Son titre :
  • Le petit mouton d'Espédaillac

Un petit mouton tout blanc se demandait quel était le sens de sa vie. A force de voir partir ses compagnons, son frère, sa mère , il se mit à réfléchir à son avenir. Il interrogea un vieux sage végétarien qui ne put répondre à sa question. Le loup lui déclara que son sort serait d'être mangé, ce que lui confirma le berger. Comme la révolte était impossible, la résignation sotte et le désespoir lâche, il entreprit de découvrir une autre voie, faite d'abnégation et de sacrifice. Triste, il vécut parmi les siens, se dévouant sans relâche pour leur venir en aide. A force de s'occuper des autres, il oubliait de se reposer, de s'alimenter: alors commença à se dessiner autour des yeux de grands cernes noirs. N'ayant pu percer le mystère de son existence, il alla s'installer sur la table d'un dolmen pour voir le soleil se lever le lendemain matin. Il vit l'aurore, ce fut son dernier et plus beau lever de soleil.

Depuis ce jour, les moutons des causses du Quercy et des environs portent tous un grand cercle noir autour des yeux, trace d'une hérédité symbolique, venue d'un lointain ancêtre. Pour les mélancoliques, ces lunettes noires, qui leur donnent un air triste, font penser aux vieilles personnes dont les paupières cernées « révèlent » qu'elles ont beaucoup pleuré. Les optimistes de naissance peuvent toujours se dire que le petit mouton les a mises pour admirer l'éblouissant lever de soleil.

Voyage au coeur du Quercy chez les paysans bio de Marcilhac-sur-Célé : Partie II

Voyage au coeur du Quercy chez les paysans bio de Marcilhac-sur-Célé

  • Partie II
  • Les habitants de la ferme de Cazals :

  • Jean-Michel le berger , qui se lève à l'aube, pour s'occuper des champs et des brebis. Ancien géomètre, il s'est lancé dans l'aventure du bio il y a 4 ans après une formation au CFA.

  • Fabienne, sa femme, s'est lancée également dans la ferme . Elle s'occupe ( avec l'aide de Jean-Mi) des chambres d'hôtes et des repas, du potager , tout en continuant son métier de directrice de maternelle à Cajarc ( à 14kms de Marcilhac).
  • Bergère et Gourmande, les 2 chiennes bordercollies, sont les aides précieuses et indispensables du berger pour mener le troupeau. Ce sont 2 soeurs , attachantes et continuellement en connexion avec leur maitre. Leur travail demande une concentration intense .

  • Bergère est à gauche de la photo avec une encolure blanche et Gourmande à droite. Bergère sur la photo de droite

  • Princesse, Titus, Cause-toujours, Mimine, et Caramel les chats de la ferme viennent nous rendre visite et nous faire des calins.
  • PRINCESSE

Une petite chatte malicieuse , qui vient titiller les chiennes de temps en temps . Elle affectionne particulièrement la table et les chaises de la véranda..

Mais aussi nos genoux où elle dort ( d'un oeil) ronronnant son plaisir..

  • TITUS
C'est un superbe chat noir au poil soyeux et épais
Titus est un chat très calin , qui élit domicile sur le banc et sur ses transats préférés, en bon chef de troupe
  • CAUSE-TOUJOURS
Prénommée ainsi du fait de sa qualité de "bavarde" , par des miaulements racontant ses aventures Moins caline que Titus et Princesse, elle se fait parfois rabrouer par les 2 autres...et ne reste jamais bien longtemps
  • MAMINE
Elle passe une bonne partie de la journée à la bergerie, lovée sur une motte de paille
CARAMEL Une chatte qui doit passer ses nuits à faire la bringue et à chasser et qui , la journée, vient dormir dans la bergerie Elle vient nous quémander des caresses et calins
  • Hector , le coq de Cazals , fier papa des petits poussins …

  • Les Béliers : Bébé, Fernand et Papillon; Fernand est le plus jeune. Pour le moment, ils vivent dans une prairie séparés des brebis afin de les laisser élever leurs petits sans de nouveau être fécondées.

Le troupeau de brebis et leurs agneaux , avec en particulier,

  • Obama avec sa fille Michele ,

Vous comprendrez aisément le choix des prénoms pour ces brebis "bronzées" !!

  • Al-Kaida , la petite brebis : c'est ce que l'on appelle le Tetou , c'est une petite brebis dont la mère n'avait pas de lait et donc sa maman de substitution c'est Jean-Michel qui la nourrit au biberon.
  • Pour le prénom, n'y voyons aucune provocation , n'appelez pas la DST ! C'est juste que Jean-Michel a trouvé ce nom joli... …. On s'y habitue très bien et maintenant, elle connait bien son nom !!

La voilà en mai , elle a 1 mois:

  • Elle suit Jean-Michel comme un petit chien, bêlant pour l'appeler; les chiennes d'ailleurs la laissent se mêler à elles.
  • Ses biberons sont très attendus!

Nous nous sommes essayées à donner le biberon évidemment !

Et début juillet , elle a bien grossi !Al-Kaida a 3mois:

  • Lorsque nous allons voir le troupeau dans la prairie et que l'on crie « Al-Kaida » !! Elle se radine en courant , pressée de boire ; un coup de tête comme pour stimuler la lactation et elle s'accroche à son biberon . Bon maintenant, il y a peu de lait dans le biberon , c'est surtout pour l'hydrater car en été il fait une chaleur intense : 35-38° au soleil en plein après-midi !