jeudi 24 décembre 2009

JOYEUSES FETES DE NOEL !!!!

DE JOYEUSES FETES DE NOEL A TOUS !!
REVEILLON ECO-FESTIF BIEN SUR !!!
Dans les cadeaux, la qualité plutôt que la quantité , penser aux cadeaux dématérialisés ( places de concert, abonnements, invits au resto ...) , en tous cas des cadeaux éco-ethiques !! Et quant aux agapes, penser aliments de saison, cultivés ou élevés de manière responsable, sainement, humainement ..

SUBSTANCES CHIMIQUES DE SYNTHÈSE: DES MINISTRES DE L’ENVIRONNEMENT INQUIETS AU SUJET DES EFFETS COCKTAILS TOUT EN RETARDANT UNE ACTION AU NIVEAU EUROP

  • Les ministres de l’Environnement sont inquiets au sujet des effets cocktails des substances chimiques de synthèse... mais tout en retardent toute action au niveau européen !
  • Le 22 décembre, les ministres de l’Environnement de l’Union Européenne se sont réunis à Bruxelles pour leur Conseil. A cette occasion, ils ont exprimé leurs craintes concernant les risques encourus par l’environnement et la santé humaine à cause des effets dits cocktails des substances chimiques toxiques, en particulier les substances pouvant perturber les hormones. Malgré leurs inquiétudes, les Ministres ont choisi de reporter toutes décisions pour résoudre ce problème, notamment celles qui consisteraient à réduire les expositions multiples à de telles substances.
  • Le RES, le MDRGF, le WWF et Greenpeace saluent la reconnaissance par les Ministres des risques liés aux « effets cocktails ».

  • Mais nos associations tiennent aussi à rappeler qu’il serait urgent de mettre en œuvre des mesures immédiates pour réduire les expositions multiples aux substances chimiques dangereuses et leur substituer sans attendre des alternatives sûres.
  • Des études de plus en plus nombreuses, chez l'animal, mais aussi chez l'homme [1] montrent que les substances chimiques perturbant les hormones (les « perturbateurs endocriniens ») jouent un rôle dans les malformations à la naissance , dans l’accroissement du nombre de cas de cancer, des testicules et le déclin de la qualité du sperme. On estime ainsi qu’un homme jeune sur cinq est affecté, ce qui a un impact en termes de fertilité [2] .
  • D’autres études montrent un accroissement des données préoccupantes quant à l’exposition à ces mêmes substances. Ainsi une exposition à certains « perturbateurs endocriniens » apparaît liée à une augmentation des cancers du sein [3] .
  • On trouve parmi ces substances chimiques perturbant les hormones, certains phtalates, assouplissants décelables dans des plastiques (PVC, PET…) présents aussi bien dans certains revêtements de sols que des chaussures, ou encore le bisphénol A, largement utilisé pour fabriquer certains biberons en plastique, les revêtements de canettes et de boîtes de conserve. On en compte aussi parmi les pesticides ou les biocides, dont la législation européenne est en cours de révision [4] .
  • En dépit de ces constats alarmants, les Ministres européens n’ont fait qu’inviter la Commission européenne à rendre un rapport analysant les écarts entre la législation européenne existante et les modifications appropriées à proposer.
  • La date limite de remise de ce rapport par la Commission a été reportée à 2012, ainsi il faudra encore attendre des années avant que les amendements nécessaires à la législation actuelle soient discutés. Compte-tenu des données scientifiques et des risques pesant sur la santé, un tel délai est inacceptable.
  • « Nous rappelons que chaque jour d'exposition aux perturbateurs endocriniens pendant la gestation signifie un risque pour le nouveau-né et le futur adulte » déclare André Cicolella, porte-parole du RES.
  • Nos ONG exhortent la Commission européenne à préparer dès à présent des amendements concrets à apporter à la législation sur les effets combinés des substances chimiques, notamment dans le règlement REACH [5] , et ce afin de protéger la santé des citoyens européens et leur environnement.
  • Nos ONG appellent aussi les entreprises et les Etats membres à mettre en place immédiatement des alternatives de substitution sûres et à adopter des mesures de réduction des expositions aux substances chimiques, en priorité celles pouvant perturber le système hormonal [6] .

André Cicolella Président du Réseau Environnement Santé/François Veillerette Président du MDRGF/ Pascal Husting Directeur Général de Greenpeace-France/Serge Orru

------------------------------------------------------------------------------------

[1] Voir le rapport Weybridge (1996)

www.eea.europa.eu/fr/publications/92-828-3351-8/at_download/file

-----------------------------------------------------------------------

[2] Voir le rapport CHEM Trust, par le Prof R. Sharpe, sur les troubles de la reproduction chez l’homme et le rôle potentiel des facteurs chimiques environnementaux (incluant les substances chimiques qui perturbent les hormones), 2009

http://www.chemtrust.org.uk/documents/ProfRSHARPE-MaleReproductiveHealth-CHEMTrust09.pdf

----------------------------------------------------------------------------

[3] Voir le rapport CHEM Trust et HEAL, écrit par le Prof A. Kortenkamp, sur le cancer du sein et l’exposition aux substances chimiques qui perturbent les hormones, 2008

http://www.chemtrust.org.uk/documents/BCexposuretochemicals.pdf

---------------------------------------------------------------------------

  • [4] Pour plus de précisions sur ce point, contacter le MDRGF.
  • [5] REACH est l’acronyme de la législation européenne sur l’enregistrement, l’évaluation, l’autorisation et la restriction des substances chimiques.
  • [6] Une étude danoise récente a révélé des inquiétudes concernant les risques des enfants de 2 ans exposés à des substances chimiques combinées, particulièrement les substances qui perturbent les hormones, généralement présentes dans l’alimentation, l’environnement domestique et des produits de toilette.

http://www.mst.dk/Udgivelser/Publications/2009/978-87-92548-81-8.htm

La pollution issue des sables bitumineux au Canada est bien pire qu'annoncée

La pollution issue des sables bitumineux au Canada est bien pire qu\'annoncéeL'extraction minière des sables bitumineux au Canada implique la destruction de la forêt boréale sur de vastes superficies © The Pembina Institute / C. Campbell / Greenpeace
-------------------------------------------------------------------------------------------------

Une nouvelle étude sur l'impact de l'exploitation des sables bitumineux au Canada montre que les pollutions issues de l'extraction de ce pétrole lourd sont beaucoup plus importantes qu'annoncées par les industriels et le gouvernement.

  • Des recherches menées par le professeur David Schindler et son équipe de l'Université de l'Alberta sur la qualité de l'air et de l'eau le long de la rivière Athabasca(1) montre que les niveaux de pollution ont fortement augmenté depuis que les sables bitumineux voisins sont exploités.

Les sables bitumineux

  • Avec l'épuisement des réserves de pétrole, l'exploitation de l'or noir devient financièrement intéressante même dans des conditions considérées jusqu'alors difficiles. Il en est ainsi des sables bitumineux ou pétrolifères qui sont un mélange de sable, d’eau, d’argile et de bitume brut et que l'on trouve notamment au Canada.
  • Les sables bitumineux sont exploités dans des mines à ciel ouvert ou dans des gisements souterrains. Ils peuvent être extraits à l’aide de pelles mécaniques et de camions géants. Mais souvent il faut forer, chauffer le bitume en injectant de la vapeur et des solvants en profondeur, puis mélanger le sable extrait avec de l’eau chaude pour le rendre moins visqueux . Enfin, il faut le faire décanter pour en extraire le pétrole. Ce processus complexe est aussi très polluant.
  • Actuellement, les plus vastes réserves de sables bitumineux exploitables se trouvent en Alberta (au Canada), au Venezuela et à Madagascar.

Des concentrations toxiques d'élements cancérigènes et mutagènes ont été mesurées

  • Le professeur David Schindler, réputé en matière de protection de l'eau, et son équipe ont détecté des teneurs élevées en hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), un groupe de contaminants organiques contenant plusieurs substances cancérigènes connus, des agents cancérogènes, mutagènes, qui peuvent modifier la composition génétique d'un matériau, et des tératogènes : des produits chimiques qui peuvent perturber le développement d'un embryon ou du fœtus. "Nous avons trouvé des concentrations qui peuvent causer la mort, des mutations et des malformations chez les embryons de poisson", a indiqué David Schindler. Or, quand les humains consomment ces poissons, ils ingèrent en même temps les substances chimiques que ceux-ci ont consommées...
  • Les niveaux les plus élevés de HAP ont été trouvés à moins de 50 kilomètres de deux grandes installations de valorisation des sables bitumineux et représentent l'équivalent d'un déversement majeur de pétrole... chaque année !
  • "Nous avons échantillonné chaque affluent de la rivière Athabasca qui est concerné par l'exploitation des sables bitumineux. La qualité de l'air a été mesurée en prélevant des échantillons de neige." a précisé le professeur. Ainsi, les chercheurs ont pu étudier quatre mois d'enregistrement de la qualité de l'air. Pour les échantillons d'eau, ils se sont appuyés sur une technique éprouvée, utilisée pendant 20 ans pour analyser la qualité des eaux de l'Alaska suite au naufrage de l'Exxon Valdez.
  • Pour Schindler, la surveillance de la qualité de l'eau et de l'air dans cette région est insuffisante et décevante : "Environnement Canada(2) s'est désengagé en réduisant son échantillonnage à un unique site en aval de l'exploitation des sables bitumineux" a souligné Schindler qui espère que ses conclusions seront comparées aux études du ministère canadien par les industriels et le gouvernement. Il conclut : "nous avons alerté la population quant aux concentrations en HAP, maintenant il faut agir".

Des conclusions qui soulèvent la controverse

  • Ces résultats contredisent les affirmations des industriels et du gouvernement albertain qui met en doute les conclusions de cette étude. Selon les exploitants et le gouvernement, le niveau plus élevé de pollution qui est relevé est imputable à des causes naturelles. Un alibi assez coutumier chez les pollueurs lorsqu'ils sont confrontés aux conséquences de leurs activités.
  • "Selon Preston McEachern, scientifique environnemental de l'Alberta, les sources de contamination sont plus importantes près des installations de sables bitumineux parce que c'est là que les dépôts de bitume sont les plus concentrés. Quant au programme de contrôle, M. McEachern soutient qu'il a d'abord pour objectif de fournir une information à l'échelle régionale. La province de l'Alberta se fie à des informations spécifiques issues de l'industrie, revue par des inspecteurs provinciaux, pour obtenir des données plus détaillées", rapporte La Presse Canadienne.

L'exploitation des sables bitumineux : une catastrophe écologique

  • Selon Greenpeace, au Canada, plus de 3 000 km2 de forêts ont déjà été détruits pour produire ce pétrole(3). "Des rivières sont détournées et polluées pour fournir les énormes quantités d’eau nécessaires à l'extraction et à l'exploitation. Les mines à ciel ouvert ont créé d’immenses lacs de déchets miniers. Des quantités colossales de gaz et de carburant sont nécessaires. Au final, les émissions de gaz à effet de serre sont énormes. La production d'un baril de pétrole issu des sables bitumineux est trois à cinq fois plus émettrice de gaz à effet de serre qu'un baril de pétrole conventionnel."
  • L'investissement dans l'exploitation des sables bitumineux ne fait que commencer comme en témoigne l'engagement de Total(3). "Total investit dans les sables bitumineux : 2,5 milliards de dollars à l'heure qu'il est, 20 milliards dans les vingt à venir" rapporte Greenpeace qui dénonce ce crime environnemental et demande aux pouvoirs politiques de bannir les pétroles non conventionnels comme les sables bitumineux.
  • La fin de l'ère du pétrole n'est finalement pas une si bonne nouvelle...

mardi 22 décembre 2009

Instrument de micro-financement Progress: Marielle de Sarnez et Jean-Luc Bennahmias saluent la main visible de l'Union en matière de progrès social

Instrument de micro-financement Progress: Marielle de Sarnez et Jean-Luc Bennahmias saluent la main visible de l'Union en matière de progrès social

Marielle de Sarnez Jean-Luc Bennahmias
  • Marielle de Sarnez et Jean-Luc Bennahmias, députés européens (ALDE/MoDem), se félicitent du vote du Parlement européen qui, le 15 décembre dernier, approuve la mise en place d'un instrument européen de micro-financement en faveur de l'emploi et de l'inclusion (instrument de micro-financement « Progress »).

  • Concrètement, il s'agit de permettre aux citoyens européens qui sont victimes du chômage, de l'exclusion sociale ou encore de discriminations à l'embauche, d'accéder plus facilement au crédit en vue de financer des actions qui leur permettront de réintégrer le marché de l'emploi, notamment par l'auto-entreprenariat. En apportant des solutions concrètes aux carences, aux lacunes et aux abus qui affectent le marché du crédit conventionnel, ce dispositif contribue à l'émergence d'une véritable « économie sociale de marché » en Europe. (lire la suite)
  • En rupture avec les thèses libérales les plus dures, l’UE démontre ici sa volonté de produire du progrès social grâce à la régulation du secteur bancaire et financier, mais aussi grâce à la confiance qu’elle témoigne à ses citoyens, notamment ceux qui sont les plus exposés à la précarité.

  • Mais au-delà de l’esprit général du texte, les parlementaires européens du Mouvement Démocrate soulignent l’adoption d’un certain nombre de dispositions pour lesquelles ils ont activement milité. Ainsi, la possibilité offerte aux micro-entreprises de l’économie sociale de bénéficier également du dispositif, lorsqu’elles agissent sur les terrains de la formation et de l’accompagnement social et psychologique des individus exclus. Egalement, l’affirmation du principe d’un exercice responsable de l’activité de prêt incombant aux organismes de crédit, ou encore l’attention particulière accordée à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes.

  • L’instrument de micro-financement « Progress » est, à l’évidence, l’illustration d’une Europe qui progresse sur la résolution des problèmes sociaux. Seule la démultiplication à l’avenir d’initiatives similaires permettra de restaurer durablement la confiance des citoyens à l’égard de l’Union. Dans cette perspective, les actes tels que celui-là feront toujours plus avancer la cause européenne que les longs discours.

François Bayrou en déplacement au Mali pour évoquer la culture et le développement en Afrique

François Bayrou en déplacement au Mali pour évoquer la culture et le développement en Afrique

  • François Bayrou, Président du Mouvement Démocrate, était l'invité de la 6ème édition des Rencontres Cinématographiques de Bamako et du Festival International de Nyamina, qui ont eu lieu au Mali du 15 au 18 décembre.
  • François Bayrou est intervenu durant ces rencontres sur le thème de la culture et du développement. L'événement est organisé par l'Union des Créateurs et Entrepreneurs du Cinéma et de l'Audiovisuel de l'Afrique de l'Ouest (UCECAO).
Voir la video : http://www.mouvementdemocrate.fr/actualites/bayrou-mali-festival-film-bamako-171209.html

lundi 21 décembre 2009

Copenhague : pourquoi un tel fiasco ?

Copenhague : pourquoi un tel fiasco ?

Article de Corinne Lepage, députée européenne , vice présidente du Modem, présidente de Cap21 sur actu-environnement
Après un échec de la violence de celui que nous venons de vivre et qui restera dans l’Histoire à un niveau équivalent à ce qu’eut été un succès témoignant de la capacité de l’Humanité d’assumer son destin, il va de soi que nous devons réfléchir aux causes et conséquences du tsunami qui vient de se passer.
  • Les causes d’abord. Sans doute est-il de bon ton d’incriminer la présidence danoise qui n’a pas fait montre d’un talent excessif et le blocage évident du système onusien infiniment trop lourd. Mais l’essentiel n’est pas là.
  • En tout premier lieu, le chaos de Copenhague est à l’échelle du chaos du monde actuel. De même, le fait que les dirigeants du monde aient été capables de sauver le système bancaire et de débloquer des milliards de dollars (qu’ils n’avaient pas en poche pénalisant ainsi le futur) et qu’ils aient démontré leur incurie à sauver l’Humanité d’un désastre inévitable en cas d’échec, illustre l’échelle des valeurs dominantes en ce début de XXIéme siècle et l’illustration de la thèse de Jiared Diamond dans l’Effondrement qui analyse les raisons pour lesquelles, à un moment donné de l’Histoire, une civilisation fait le mauvais choix, celui qui l’emmène à sa perte… Sauf que dans le cas présent , il ne s’agit pas d’une civilisation en particulier, mais de l’Humanité dans son ensemble.
  • Comme l’a crié à la tribune le président Lula, décrivant la nuit plus qu’improbable qu’il venait de passer, il avait discuté avec des hommes d’affaires et non avec des responsables politiques. Les affaires et l’économisme ont eu raison du bon sens le plus élémentaire. Il faut admettre qu’ils ont été largement aidés par ceux qui ne voulaient pas, et dès le début, d’un accord et ce, pour des raisons diverses. Commençons par les Etats pétroliers, Arabie saoudite en tête, qui, depuis l’origine luttent contre la convention sur les changements climatiques et travaillent de concert avec tous les intérêts pétroliers pour éviter de passer à une économie décarbonnée. Ils ne sont guère éloignés des climato-sceptiques qui ont délibérément saboté la convention en lui faisant perdre deux jours en débats inutiles qui ont cherché à jeter le discrédit sur les travaux du GIEC, discrédit dans lequel, heureusement aucun Etat hors l’Arabie saoudite n’a accordé le moindre intérêt. Ces intérêts pétroliers restent malheureusement très puissants dans l’administration Obama , les Etats-Unis refusant dès l’origine tout accord contraignant tant en ce qui concerne les objectifs de réduction que les financements automatiques et proposant des réductions très faible au regard de l’effort européen.
  • Continuons avec la Chine qui a boycotté régulièrement toutes les réunions préparatoires depuis plusieurs mois et qui veut avant tout être libre de faire les efforts qu’elle entend et sans aucun contrôle international. Le degré de fermeture dont a fait preuve le premier Ministre chinois préjuge bien mal de la suite.
  • Tous ces éléments suffisaient amplement à faire échouer par avance la convention. Mais des facteurs supplémentaires se sont agrégés à savoir la faiblesse de l’Europe et la réaction de l’Afrique. Véritable nain politique, l’Europe a été inaudible.
  • Mais le plus important est sans doute encore ailleurs. L’absence de l’Europe politique est apparue dans toute sa cruauté au cours de ces derniers jours. Même s’il est incontestable que Nicolas Sarkozy, Angela Merkel, Gordon Brown et Luis Zapatero ont essayé de sauver les meubles, l’Europe n’a pas su parler d’une voie forte et défendre un leadership. La convention climat a fait les frais d’une nouvelle forme de guerre mondiale pour le partage des richesses du XXIéme siècle et le partage du pouvoir. Le poids de la Chine qui a fait bloc avec les 77 et plus précisément l’Afrique dont elle semble vouloir faire, dans une nouvelle forme de colonialisme, une sorte de chasse gardée, a poussé en avant un certain nombre de pays qui sont aujourd’hui les premières victimes du fiasco qui vient de se produire. Une nouvelle coalition se dessine dans laquelle l’Europe est étrangement absente. Tout se joue désormais ailleurs et les constructions tentées au cours des mois passés par le Président Sarkozy et Jean-Louis Borloo ont péri dans le naufrage. Car en réalité, l’Europe et les Etats-Unis payent le prix fort, et surtout l’Europe des promesses non tenues de milliards promis et jamais alloués, de bonnes paroles non concrétisées par des actes, d’une hypocrisie patente. Les Africains ont décidé de dire non et d’exiger un Kyoto 2, une manière de prendre les pays occidentaux au pied de la lettre. Et l’Europe n’a pas su ou voulu relever le gant alors même que le paquet climat énergie permettait parfaitement d’accepter une deuxième période pour Kyoto.
  • Enfin, le G2 (Chine-USA) et quelques autres n’ont pas voulu reconnaître que la question climatique posait avant tout la question de l’interdépendance entre les pays et rendait indispensable un régime supranational dont le GIEC et le protocole de Kyoto constitue les premiers pas. L’échec dans la négociation d’une convention dite LCA (Long-term Cooperative Action) qui aurait permis de définir des objectifs communs et un partage du fardeau effectif et surtout équitable est probablement le plus grave car on voit mal comment le processus pourrait reprendre. Car en définitive, ce qui a manqué à Copenhague, c’est la confiance et celle-ci ne se décrète pas. Elle se prouve.
  • En bref, ce fiasco annoncé impose à tous, monde de l’écologie compris, un examen de conscience, la définition de nouvelles stratégies fondées sur l’analyse de la réalité politique et non de l’apparence médiatique.
  • L’échec total, et non le succès partiel que le gouvernement essaye de nous vendre par l’intermédiaire de la secrétaire d’Etat (à laquelle la communication est abandonnée par le ministre d’Etat et le Président) a au moins ceci de positif qu’il interdit de tricher et impose une remise des compteurs à zéro.
  • Nous n’avons plus qu’à retrousser nos manches et inventer le process qui permettra, sauf à ce que nous décidions d’un suicide collectif, de donner à l’Humanité les moyens de sa survie.
Et maintenant ? entre colère et imagination
  • L’échec de Copenhague est avant tout bien sûr celui des politiques. Après avoir fait monter la pression et s’être pour certains, cru pouvoir endosser l’habit du sauveur de la planète, l’échec est à la hauteur de l’urgence. Maintenant que faire ?
  • Eviter que ce fiasco se transforme en succès pour les climato-sceptiques, les pétroliers et autres lobbys dont la cupidité l’emporte sur leur simple intérêt de personne responsable ne serait ce qu’à l’égard de leur propre famille, à l’instar du patronat d’un grand pays industrialisé fêtant au champagne au Bella center vendredi soir l’échec de la convention ou du premier ministre du Canada qui se dit très heureux de l’échec… La réponse est dans la colère, l’indignation et l’action en tant que citoyen et consommateur.
  • Eviter que les débuts d’une économie verte qui pourrait jouer un rôle majeur dans la transformation du monde même si ce n’est pas la Solution Unique ne se fracassent devant une incertitude des politiques publiques à venir… La réponse est dans la responsabilité sociale des entreprises, le développement de la consommation responsable et les nouveaux comportements.
  • Eviter que les engagements pris, même s’ils n’ont pas été formalisés dans un accord soient tenus, à commencer par l’Europe qui a besoin de redorer son blason…. La réponse est dans le changement d’attitude à l’égard de l’Afrique en particulier pour rétablir la confiance en tenant à la virgule les promesses faites et en assurant réellement les transferts de technologie et la réalisation d’opérations concrètes.
  • Il est désormais clair qu’il n’est plus possible de faire confiance aux politiques, devenus des hommes d’affaires et non des responsables politiques pour reprendre l’expression du président Lula, pour résoudre les problèmes du monde. Le court terme et les visions géostratégiques l’emportent sur le fondamental : notre survie.
  • Il faut donc changer de gouvernance et le gouverneur Schwartzeneger l’a clairement exprimé. Ce n’est pas dans les couloirs de Washington a-t-il affirmé mais dans les grands mouvements sociaux, citant le mouvement des femmes ou de la résistance à la guerre du Vietnam, que se font les grands changements. Au fiasco de Copenhague, il faut opposer les réalisations présentées par les villes et régions, dans toutes les régions du monde qui, elles, changent le monde concrètement. Les technologies existent. Restent à trouver les financements en particulier dans le sud. La société civile en peut désormais plus compter que sur elle-même pour assurer son avenir et c’est cette propre gouvernance qu’il convient d’organiser. Mais il est évident qu’il est indispensable que nous utilisions notre casquette de consommateur pour choisir en fonction de nos objectifs généraux. Et si la Chine décide de refuser des efforts et exporte son carbone en considérant qu’il doit être mis à notre débit, la réponse est simple. Refusons ses produits et achetons en d’autres fabriqués à proximité et recherchant la sobriété.
  • Corinne LEPAGE Avocate, ancien Ministre de l'Environnement, Présidente de Cap21.

jeudi 17 décembre 2009

Granit de Chine ....un pavé dans la "mare" place de la mairie ! la lettre adressée au maire de Clamart

Granit de Chine ....un pavé dans la "mare" place de la mairie ! la lettre adressée au maire de Clamart
Lettre pour le moment restée sans réponse........
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
  • Monsieur Kaltenbach Le 07 décembre 2009
  • Sujet : les pavés chinois de la place de la mairie
  • Monsieur,

  • Suite aux informations que vous avez fournies sur l’origine et les arguments sur le choix de l’origine chinoise des pavés de granit au lieu des pavés d’origine portugaise, je me permets quelques réflexions

  • 1/ Sur le plan de la qualité et du risque de traces rouges lié à l’oxydation, je me suis renseignée auprès de professionnels. D’après mes sources, le problème de l’oxydation et ses conséquences esthétiques se pose pour le granit GRIS et non le granit JAUNE. Le granit gris s’oxyde mais cela dépend du type de granit et les traces sont plutôt jaunes et non rouges. Par ailleurs, L’oxydation dépend du grain ; plus le grain est fin en surface moins il s’oxyde et le granit chinois a la plupart du temps un gros grain. Le granit jaune ne s’oxyde pas mais si le grain est trop gros, avec le temps apparaissent des traces noires d’humidité.
  • Par ailleurs, le problème pour le granit d’origine chinoise, c’est qu’une partie de celui-ci, même étant aux normes, ne résiste pas au gel. A l’arrivée du dégel, il arrive souvent que les pavés cassent. Il semblerait que, au vu de ces problèmes, un bon nombre de municipalités françaises se tournent vers le granit portugais de meilleure qualité.
  • Les prix sont certainement moins compétitifs pour le granit portugais mais je ne doute pas que vous pensiez avant tout au long terme et vous preniez en compte le prix d’éventuelles réparations liées à une mauvaise qualité du produit choisi ; c’est pour cela que choisir le granit chinois me parait étonnant. Mais vous avez peut – être d’autres sources « sûres » infirmant mes arguments et je ne doute pas que vous m’en ferez part.. S’il était possible d’obtenir des photos de granit jaune oxydé contenant des traces rouges, que l’on puisse se rendre compte ….
  • 2/ Sur le plan du choix d’un pays où les droits humains sont bafoués m’étonne également, venant d’une municipalité qui soutient intensivement la démocratie. J’ai particulièrement « apprécié » sur l’attestation fournie par la société Xiamen Nonmetal Minerals Import and Export Co. , chinoise, concernant l’absence de travail des enfants les phrases :
  • « La République Socialiste Chinoise est un pays démocratique , respectueux des droits de l’homme »
  • Et « nos fournisseurs chinois appliquent la déclaration ILO « absence de toute forme de travail forcé ou obligatoire , abolition du travail des enfants, absence de toute forme de discrimination des employés »
  • J’imagine que vous avez pris toutes les mesures pour vous assurer de la vérité de leurs allégations…
  • 3/ Concernant l’impact écologique : Je déplore que l’impact écologique ne soit calculé que sur le plan transport et sur le plan de production carbonée. Le carbocentrisme est un concept insuffisant , l’impact écologique se pose aussi sur le plan social , sur le plan de l’atteinte de la biodiversité et de l’environnement local.. Malgré l’insuffisance de ce calcul, l’impact du granit chinois est encore 16% supérieur au granit portugais … Il reste le problème des délais de livraison . L’impact environnemental passe surement après un éventuel retard de mise en route du chantier et j’imaginais que , lors de ce genre de travaux, les délais de livraison des différents matériaux sont pris en compte avant de commencer le chantier….
  • Je vous remercie de l’attention que vous voudrez bien porter à ma missive.
  • Je ne doute pas que vous me donniez une réponse argumentée satisfaisante ..
  • Veuillez accepter Mr le maire, l’expression de ma haute considération

L'impact des pollutions sur la femme enceinte et les enfants à l'étude

L'impact des pollutions sur la femme enceinte et les enfants à l'étude
L'équipe Péritox (INERIS - Université de Picardie) concentre ses travaux sur la thématique périnatalité et risques toxiques. Les recherches portent sur les impacts de pollutions sur la femme enceinte, le nouveau-né et l'enfant.
  • Première du genre en France, l'équipe mixte INERIS - Université de Picardie Jules Verne Péritox travaille exclusivement sur les effets des facteurs environnementaux, potentiellement toxiques, sur la santé du nouveau né, de l'enfant et de la femme enceinte. Quarante six personnes (toxicologues, physiologistes, biologistes, chimistes…) travaillent sur des thématiques aussi diverses que le rôle de la digestion sur les différentes formes de l'arsenic, le lien entre NO2
  • Certains facteurs environnementaux peuvent en effet perturber le développement des fonctions physiologiques vitales chez le nouveau né, comme le sommeil, la régulation thermique ou encore le contrôle respiratoire et cardiovasculaire. ''La vie in utero, ou les premières années d'existence, sont des étapes de développement cruciales, de véritables fenêtres de sensibilité, explique Véronique Bach, qui dirige l'équipe Péritox. Les nuisances toxiques peuvent avoir des effets de long court.''
L'impact de la digestion sur l'arsenic
  • Un geste très enfantin, la main à la bouche, peut mener les plus jeunes à ingérer des substances toxiques accidentellement. L'ingestion directe est considérée comme une voie d'exposition engendrant un risque maximal pour la santé publique, en particulier pour les enfants de 0 à 6 ans. On estime que 70 % des sols seraient contaminés par des éléments traces métalliques. Ces éléments sont persistants, c'est-à-dire qu'ils ne se dégradent pas avec le temps.
  • Les chercheurs de Péritox s'intéressent au rôle de la digestion gastro-intestinale sur la spéciation de l'arsenic. Cette substance change en effet de forme et peut devenir plus ou moins toxique. Grâce à un système digestif artificiel, les chercheurs ont observé un changement de la forme de l'arsenic au cours de la digestion : entre la phase stomacale et la phase gastro-intestinale, une proportion de 10 % de l'arsenic passe d'une forme inorganique moins toxique à une forme plus toxique. Les travaux doivent se poursuivre, notamment pour étudier l'impact de l'ingestion des différentes espèces d'arsenic sur l'activité microbienne du milieu digestif.
L'impact des polluants sur l'asthme
  • Les pathologies respiratoires comme l'asthme sont en augmentation constante chez l'enfant. Les polluants sont susceptibles d'aggraver ce type de pathologie, mais les mécanismes d'action restent mal connus. L'équipe de Péritox travaille notamment sur les effets du dioxyde d'azote (NO2), un polluant de l'air extérieur (transports) et intérieur (gaz naturel), sur l'asthme. Selon Sam Bayat, du CHU d'Amiens, ''le lien entre les deux n'est pas élucidé. Le NO2 est-il un simple indicateur de la présence d'autres allergènes ou y a-t-il un lien causal ?''.
  • Avec une technique d'imagerie, les chercheurs souhaitent localiser les effets du NO2 dans les voies aériennes et étudier les interactions entre ce polluant et les allergènes dans des modèles expérimentaux d'asthme. Les premiers résultats montrent que la distribution des effets des allergènes n'est pas uniforme dans le poumon : ils sont prédominants au niveau des voies respiratoires périphériques. A terme cette étude devrait permettre une meilleure adaptation des stratégies de traitement.
L'impact des pesticides sur les nouveaux-nés
  • Les pesticides sont omniprésents dans l'environnement (agriculture, usage domestique, industriel…). Une équipe de Péritox travaille sur l'exposition in utero aux phytosanitaires. Des études récentes ont en effet mis en évidence des effets sur le développement fœtal. Les chercheurs de Péritox travaillent sur un milieu biologique peu utilisé aujourd'hui : le méconium (premières selles après la naissance), qui pourrait permettre l'évaluation de l'exposition cumulée à partir du troisième mois de grossesse. Utilisé aux Etats-Unis et aux Philippines, notamment pour détecter des traces de stupéfiants, le méconium n'est pas encore étudié en France. Il est pourtant le réceptacle des six derniers mois de grossesse, non invasif contrairement au sang, et a une bonne sensibilité de détection. Il s'agira dans un premier temps de tester la faisabilité de l'utilisation de ce nouveau milieu pour ensuite caractériser les imprégnations et leurs éventuels effets physiologiques. L'étude portera sur la Picardie et devrait conduire à la création d'une banque méconium.
L'impact des champs électromagnétiques sur les rythmes biologiques
  • Un autre projet de Peritox analyse l'impact des champs électromagnétiques sur les rythmes biologiques. Le développement de la téléphonie mobile, des réseaux WiFi a soulevé de nombreuses questions. Les effets potentiels seraient plus importants sur les enfants, car la phase de maturation cérébrale n'est pas achevée. Les chercheurs étudient notamment l'effet des champs sur la thermorégulation et le processus du sommeil. Les premiers résultats sont en cours d'analyse.

Anti-grippaux pour tous..quand le gouvernement veut liquider les stocks.

  • Anti-grippaux pour tous....quand le gouvernement veut liquider les stocks.
  • Après les directives indiquant la prescription d'anti - grippaux comme le Tamiflu ou le Relenza pour les cas graves de grippe A ou les personnes grippées à risque , la dernière trouvaille du ministère de la santé c'est ....du Tamiflu ou du Relenza pour toutes les suspicions de grippe !!! et également pour les personnes à risque ayant été en contact avec une personne présentant un syndrome grippal!
  • De ce fait, on va bientôt donner du Tamiflu à toute la population !! D'ici à ce qu'ils préconisent du Tamiflu en préventif à toute la population !
Voilà le mail que l'on reçoit de la DGS ( Direction Générale de la Santé ) :
  • "Compte tenu de la progression de la pandémie sur le territoire et de l'augmentation des hospitalisations et formes graves, les recommandations de prescription des antiviraux ont évolué.
  • Les nouvelles recommandations sont les suivantes et prendront effet le 10 décembre :
  • - La prescription du traitement antiviral est systématique chez le patient présentant une grippe clinique.
  • - Le prélèvement naso-pharyngé à visée diagnostique préalablement à la mise sous traitement antiviral curatif n'est pas systématique. Ses indications sont restreintes à des cas particuliers comme les formes graves.
  • - Il convient de surveiller l'apparition de tout signe d'aggravation et en particulier d'une dyspnée et de recommander, dans ce cas, l'appel au centre 15.
  • - Pour une personne non malade et présentant des facteurs de risque (dont les femmes enceintes et les enfants de moins de 1 an) qui a été en contactétroit avec une personne grippée, un traitement antiviral post exposition est recommandé. Le traitement est dit préemptif (à dose curative et pendant 5 jours)
  • Pour faciliter l'accès aux traitements, le stock d'Etat d'antiviraux va être livré dans les officines de métropole à partir du 21 décembre. Ce stock est composé de deux formes galéniques d'oseltamivir (le Tamiflu 75 mg, sous forme de gélule, à usage adulte et l'oseltamivir PG 30, sous forme de comprimé sécable dispersible, adapté à l'enfant) et de Relenza qui peut être utilisé en traitement post exposition.
  • Ces produits seront délivrés gratuitement en officine, uniquement sur prescription médicale."
  • Il faut savoir que le traitement post exposition préventif dans le cadre d'une maladie virale , est préconisé dans les pathologies graves comme par exemple le SIDA, donc ici , on préconise un traitement anti-grippal post expostion de la même façon qu'un traitement post exposition au VIH est préconisé.....Pour une grippe........ On hallucine là !!
  • Je suis d'autant plus dubitative que l'efficacité du Tamiflu est , dans le meilleur des cas ( prise dans les 1ères 48h du début symptomes ) d'environ 50% et ne diminue la durée de la grippe que de 1.5 jour maximum... Quant à l'efficacité préventive qur l'apparition de complications de la grippe '(comme la pneumonie), elle est loin d'avoir fait ses preuves...D'ailleurs, une méta-analyse publiée dans le BMJ ( British Medical Journal)remet en cause l'intérêt du Tamiflu dans la prévention des complications de la grippe.
  • De plus, il faut compter sur la présence d'effets secondaires non négligeables en particulier chez les enfants : nausées, troubles digestifs, hallucinations ( qui entrainent souvent l'arrêt du traitement ).
  • Par ailleurs, l'oseltamivir PG 30 en comprimés sécables ( pour les enfants ) , impossible de le trouver sur le Vidal ....Jamais entendu parler ..Il n'est probablement pas prescrit en France ( en tous cas pas en ville ) ....
Bref tout ceci sent la volonté de liquidation des stocks risquant d'être inutilisés ( il faut bien que Mme Bachelot justifie l'achat de millions d'anti-viraux !)

mercredi 16 décembre 2009

COPENHAGUE EST MALADE, MAIS UN ÉLECTROCHOC EST ENCORE POSSIBLE

COPENHAGUE EST MALADE, MAIS UN ÉLECTROCHOC EST ENCORE POSSIBLE

  • Copenhague, Danemark : Alors que la présidente de la COP vient de démissionner, le WWF fait part de sa grande inquiétude au constat que le texte qui entre dans la phase de négociation ministérielle et qui sera bientôt dans les mains des chefs d’Etats à Copenhague comprend bien peu de substance.

  • « Les textes concernant presque tous les points essentiels des négociations (telles que la coopération technologique, l’adaptation et la protection des forêts) n’ont rien donné de sérieux ces 24 dernières heures » regrette Jean Stéphane Devisse, Directeur des Programmes du WWF France.
  • Pour Elise Buckle, responsable Climat au WWF France, « Copenhague sonne l’heure de vérité pour ceux qui se disent les leaders de la lutte contre le changement climatique. Nous sommes au pied du mur . Merkel, Brown et Sarkozy doivent d’urgence revoir les ambitions de l’Europe à la hausse : 40% ou au moins 38% de réduction d’émissions d’ici 2030 ; et un engagement ferme de contribuer à l’aide de financements principalement publics aux besoins des pays en développement estimés à au moins 110 milliards d’euros par an.
  • « Sur de nombreux points cruciaux, la cession finale des deux groupes de travail a créé davantage de désaccords qu’elle n’en a résolue » explique Kim Carstensen, chef du « WWF’s global deal ». Alors que l’arbitrage au plus haut niveau de ces décisions complexes approche, il est à craindre, en l’état actuel, que les négociations ne se concluent que sur des principes généraux et bien peu de détails sur les objectifs et les moyens de faire face au changement climatique.
  • L’intransigeance des grandes puissances est largement responsable de ces difficultés. Selon Carstensen, « un trop grand nombre d’arguties juridiques plombent les négociations, de manière à conforter des intérêts particuliers,au détriment d’un règlement global et efficace ».
  • Au vu des faibles engagements mis sur la table , le monde est actuellement sur la pente d’un réchauffement qui pourrait bien atteindre 4 °C par rapport aux niveaux préindustriels - la voie directe vers un désastre.
  • Ces dernières heures, toutes les cessions nocturnes ont échoué à produire un cadre financier pour aider les nations en développement a s’adapter au changement climatique et à réduire leurs émissions.
  • Le débat sur le renforcement des objectifs de réduction d’émission pour les plus gros émetteurs historiques n’a pas permis d’aller au-delà des propositions bien insuffisantes faites par le monde développé avant Copenhague.
Jean Stéphane Devisse , Directeur des Programmes WWF France: +33 6 12 49 13 67 et Elise Buckle , Energy & Climate manager, WWF France :Cell phone in Copenhagen: +45 50 75 52 52 / +41 79, 278 48 90

A Copenhague les organisations non gouvernementales sont écartées des négociations et interdits d’accès au Bella Center

A Copenhague les organisations non gouvernementales sont écartées des négociations et interdits d’accès au Bella Center
Les ONG et les membres du parlement européen ont été invités à quitter la séance plénière avant l'arrivée des chefs d'état et de gouvernement: ceci est inacceptable !!
  • COMMUNIQUE DE PRESSE de Alain Ciekanski Ancien Président des Amis de la Terre Midi Pyrénées Europe Ecologie Midi Pyrénées
  • A Copenhague les organisations non gouvernementales sont écartées des négociations et interdits d’accès au Bella Center, bien qu’elles représentent des millions des citoyens partout dans le monde et qu’elles assurent une voix critique au sein des négociations.
  • José Bové a été amené de force et séquestré dans une salle fermée à clefs, alors qu'il était venu protester contre l'expulsion du président des Amis de la Terre International de Nimmo Bassey du Bella Center.
  • Les délégués des Amis de la Terre, premier réseau mondial d'association d'écologistes de terrain ont été privés de leurs passes d’accès à la Conférence du Climat bien que les Amis de la Terre soient reconnus mondialement et que les délégations de nombreux pays du Sud s’appuient sur leurs expertises.
  • Ceci est extrêmement préoccupant et laisse augurer d’un manque réel d’ambition de cette conférence de COPENHAGUE pour faire face à l’urgence et à la justice climatique qui s’imposent entre tous les pays.
  • Nous appelons le plus grand nombre à interpeller Monsieur Yvo Le Boer, secrétaire de la CCNUCC (Convention Cadre des Nations Unis sur les Changements Climatiques) pour que le droit d’expression des ONG soit respecté à COPENHAGUE.
  • Ecrivez à cette adresse : secretariat@unfccc.int
  • exemple de courrier ci -dessous!
Mr Yvo de BOER CCNUCC
I'm writing to express my dismay that you have barred the climate conference passes for Friends of the Earth International delegates without their knowledge and without warning.
Friends of the Earth International, along with other NGOs and civil society groups have an important role to play in these UNFCCC climate negotiations.
This often requires the use of peaceful protests at particular points and places during the conference, to highlight the pushing and shoving done by rich nations to get their way at the expense of the developing nations and those most at risk from the impacts of dangerous climate change.
Please make every effort to reinstate Friends of the Earth International, and other NGO and civil society passes, so that the voices of all can be heard at the climate talks, and so that a fair and just deal can be achieved for all.
The world is watching, Mr de Boer.

lundi 14 décembre 2009

Contamination OGM Condamnation 2 millions dollars Bayer

Contamination OGM Condamnation 2 millions dollars Bayer Contamination OGM : lourde condamnation pour Bayer contamination ogm lourde condamnation pour bayer 6448

  • Bayer a été condamnée à verser deux millions de dollars à deux agriculteurs dont la récolte a été contaminée de façon irréversible. Au cours du procès, la firme a admis avoir été incapable d'endiguer la diffusion de ses OGM, malgré la mise en place des "meilleures pratiques".
Napakatbra - Bayer condamné pour contamination OGM
  • Greenpeace s'est réjoui de cette décision annoncée le 4 décembre 2009 par la Cour fédérale de St Louis. Bayer CropScience devra donc verser plus de 2 millions de dollars de dommages et intérêts à deux agriculteurs du Missouri qui ont vu leur récolte de riz contaminée par une variété OGM que l'entreprise cultivait à titre expérimental en 2006. Ce verdict confirme la responsabilité pénale de l'exploitant.
  • Ce jugement est le premier d'une longue série : plus de 1 000 agriculteurs ont porté plainte pour des raisons similaires, en Arkansas, au Texas, en Louisiane et dans l'Etat du Mississippi. Et pour cause, les cultures OGM de Bayer auraient contaminé pas moins de 30% des surfaces rizicoles des Etats-Unis, selon l'avocat d'un des plaignants. Dans les quatre jours qui ont suivi l'annonce de la contamination par le ministère de l'agriculture US, les marchés du riz ont baissé de 14%, ce qui a abouti à une perte sèche de 150 millions de dollars pour les producteurs.
  • La défense de Bayer est sans appel. Malgré toutes les précautions prises par la firme, "la seule chose que l'on essayait d'éviter est arrivée" a expliqué l'avocat du groupe. Il aura donc fallu un procès pour que les complaintes des associations de défense de l'environnement soient entendues... Mieux vaut tard que jamais.

Effets de trois OGM sur la santé des mammifères - décembre 2009 : contre expertise des scientifiques du CRIIGEN

Effets de trois OGM sur la santé des mammifères - une contre-expertise du CRIIGEN
  • Pour la première fois au monde, les tests confidentiels de Monsanto qui ont permis les autorisations internationales de trois OGM commercialisés ont été contre expertisés par des chercheurs du CRIIGEN, de l’Université de Caen et Rouen. Ces OGM produisent des insecticides (MON810, MON863) ou absorbent le désherbant Roundup (NK603). Ils entrent déjà dans certains aliments des animaux et des humains. Cette publication internationale montre des effets particuliers liés à la consommation de chaque OGM, différents selon le sexe et la dose. Ils sont associés aux foies et aux reins, les principaux organes réagissant lors d'une intoxication alimentaire chimique. D’autres effets touchent le coeur, les surrénales, la rate et les globules sanguins. Des tests aussi courts et avec si peu d’animaux étudiés par groupe (10) ne peuvent pas apporter des preuves finales de toxicité ou d’innocuité, ils sont cependant assez inquiétants pour réclamer que des études soient refaites sur une durée plus longue, sur plusieurs espèces et générations avec un nombre d’individus garantissant une puissance suffisante des tests statistiques. En attendant les résultats de telles études, l’importation et la culture de ces OGM doit être fermement interdite.
  • Le CRIIGEN dénonce les avis précédents de l'EFSA, de l'AFSSA et de la CGB, comités européen et français de sécurité des aliments, qui se sont prononcés sur l'absence de risques sur ces tests de 90 jours seulement, pour lesquels ils n'ont pas analysé eux-mêmes dans le détail les statistiques.
  • Le CRIIGEN souligne à présent le conflit d’intérêt et l’incompétence de ces comités pour contre expertiser la présente publication ; parce qu'ils se sont déjà prononcés positivement sur les mêmes tests en négligeant les effets secondaires.
  • Contact : Pr. Gilles-Eric Séralini, CRIIGEN, criigen@unicaen.frCet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir . Tél : 02 31 56 56 84 ou 06 70 80 20 87
  • Citation:
  • de Vendômois JS, Roullier F, Cellier D, Séralini GE. A Comparison of the Effects of Three GM Corn Varieties on Mammalian Health. Int J Biol Sci 2009; 5:706-726. Available from http://www.biolsci.org/v05p0706.htm

Un loup abattu illégalement par un chasseur dans les Alpes

Un loup abattu illégalement par un chasseur dans les Alpes

  • France Nature Environnement vient d’apprendre qu’un chasseur des Hautes-Alpes a tiré sur un loup lors d’une battue au sanglier qui s’est déroulée ce lundi 7 décembre 2009. Il a été surpris en flagrant délit par les agents de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS). Le chasseur a reconnu les faits et aurait indiqué avoir tiré après avoir été surpris par l’arrivée du loup.
  • Le loup est une espèce protégée
  • La fédération rappelle qu’en vertu de l’arrêté ministériel du 23 avril 2007 et des engagements européens et internationaux de la France, le loup est une espèce protégée dont la destruction, la mutilation, la capture ou l’enlèvement sont interdits. L’auteur du coup de fusil est passible d’une forte amende et d’une peine d’emprisonnement.
  • Un acharnement contre l’espèce
  • Ces dernières années, plusieurs dizaines de loups ont été détruits par le poison, par des pièges ou par des coups de fusil. France Nature Environnement entend que soit mis fin à ces actes illégaux qui se multiplient à l’encontre de cette espèce en France.
  • Jean-David ABEL, en charge pour FNE des questions relatives aux grands prédateurs salue le travail effectué par les agents de l’ONCFS. « Grâce à leur travail et leur connaissance du terrain, ces actes contre nature sont révélés au grand jour. Mais combien d’autres loups sont abattus ou empoisonnés en toute impunité ? ».
  • France Nature Environnement demande de la fermeté aux pouvoirs publics
  • Devant la répétition de ces actes de destruction du loup dans les Alpes, France Nature Environnement, une fois encore, demande au Ministère de l’Écologie qu’il fasse preuve d’une attitude ferme et exemplaire dans cette affaire, en déposant une plainte pour destruction d’espèce protégée.
  • FNE étudie actuellement la réponse juridique la plus adéquate à donner à cette affaire.

  • Les relations hommes / loups ont toujours été conflictuelles ; de nos jours, au vu du nombre de loups et de décès d'animaux d'élevage, elles devraient être plus apaisées mais ce n'est pas le cas , en particulier en France ( alors que la présence du loup en Italie ne pose pas ce genre de problème )..
  • Sachant que le loup était là avant nous et que l'être humain a investi , colonisé le territoire du loup, on devrait apprendre à "partager" cette terre ; l'être humain fait partie de la nature et ne doit pas "vivre" contre elle sinon il court à sa perte.
  • Etant particulièrement attaché aux loups , je suis attristée par ce nouveau décès ( je ne prononcerais pas sur le fait que ce soit un accident ou un geste volontaire ) qui aurait pu être évité. J'ose espérer que la justice fera son travail mais cela ne ramènerait pas ce loup malheureusement..

Lettre d'information de M. de Sarnez députée européenne Modem

La lettre d'information de Marielle de Sarnez députée européenne Modem à l'issue de la séance plénière du parlement européen: nos députés Modem vous informent
  • Au sommaire:
  1. L'edito de M. de Sarnez : sommet de Copenhague, les pouvoirs du parlement européen sont renforcés
  2. Le billet d'humeur : les engagements de l' Europe sur le climat
  3. Les référents Modem-Europe en Ile de France
  4. Marielle de Sarnez exhorte le Conseil européen à un sursaut avant le Sommet de Copenhague sur le changement climatique.
  5. Programme de Stockholm: les droits des citoyens doivent être une priorité.
  6. Charters franco-britanniques vers l'Afghanistan
  7. Droits de l'homme: Marielle de Sarnez cosigne 2 résolutions d'urgence.
  8. Violence aux femmes
  9. Vote du paquet Télecom : oui mais..
  10. Question à la commission sur les PME dans la recherche

mercredi 9 décembre 2009

Congrès du Mouvement Démocrate à Arras : mes impressions de militante

Congrès du Mouvement Démocrate à Arras : mes impressions de militante

  • J'étais ce week-end ( 4-5-6 décembre 2009) à Arras pour assister au congrès programmatique du Mouvement Démocrate. l'objectif a été ( après un travail des Commissions Nationales mené par les militants depuis 1 an ) de terminer d'élaborer ce PROJET HUMANISTE, un projet pour la France , pour les citoyens-nes.
  • Le vendredi soir, avant de commencer à travailler sur ce projet , un court-métrage brésilien datant de 1989 ( L'ile aux fleurs) a été projeté.
  • Ce court-métrage a été suivi d'un débat sur le sommet de Copenhague, animé par Yann Wehrling et JL Benhamias ( députés européens) .
  • Samedi matin ont commencé les débats sur le projet . Au cours de ce week-end de travail, les militants ont pu débattre, contester, approuver, amender ce projet .
  • Plus de 500 amendements déposés dont seulement un peu plus de 130 ont été sélectionnés et ont pu être débattus.
  • Robert Rochefort, député européen , maintenant coordonateur des Commissions Nationales ( auxquelles je participe) , a dirigé avec brio ses journées de débat. Les commissions nationales ayant travaillé pendant 1 an sur différentes thématiques ont produit des travaux , points de départ du Projet Humaniste.
  • Christian Delom a exprimé à la tribune les enjeux sociaux et économiques d'une politique d'aménagement du territoire et d'urbanisme demandant à "faire tomber les murs qui divisent et séparent les populations et les territoires comme est tombé le mur de Berlin il y a 20 ans".
  • La section de Clamart était en force en la présence de 6 militants ( dont moi-même) :
Au cours de ce week-end , on a construit un projet humaniste qui marque une étape dans la construction d'une alternative politique pour la France.
  • Ce petit livre orange présentant notre projet politique ( qui sera encore travaillé dans les commissions) est à mettre entre toutes les mains. Ce projet a été imprimé dans la nuit de samedi à dimanche et nous a été distribué dimanche matin !! Une belle efficacité !
  • Un regret cependant, Corinne Lepage, qui a certaines divergences sur la stratégie politique , électorale et sur la gestion du parti, n'a pas pu prendre la parole et n'est restée que quelques heures samedi....
  • Dimanche matin, François Bayrou nous a présenté une partie des futures et probables têtes de liste pour les élections régionales de mars 2010.
  • Pour l'Ile de France, en particulier, nous avons un nouveau venu en politique, Alain Dolium 42 ans chef d'entreprise qui, de ce fait , porte une charge importante sur ses épaules!
  • Ce week-end nous a permis de découvrir la ville d' Arras que je connaissais pas. Cette ville du Pas-de-calais a une architecture très belle et nous avons profité des lumières des décorations de Noël en nous promenant dans le centre ville et en déjeûnant dans un resto bien sympa ( le petit rat porteur !)
  • Voici quelques vues d' Arras: