jeudi 7 août 2008

BRESIL: Départ pour 5 semaines entre Itacaré, Fortaleza, Manaus et Rio..

BRESIL: départ aujourd'hui pour 5 semaines

  • Départ ce soir pour le Brésil. Je décolle à 22h.
  • Au programme: séjour au sein d'un éco-village à Piracanga tout près d'Itacaré ( état de Bahia) avec comme tous les ans , une nouvelle édition des ECOGAMES concept de découverte du pays avec pratique sportive éco-responsable ( course à pied, VTT, natation, rafting..) , sensibilisation à l'écologie, nettoyage de plages, rencontres avec les associations locales, participation offerte aux Brésiliens aux épreuves, dons de matériel sportif et scolaire. Ceci jusqu'au 23 Août. Nous sommes 80 participants français. Et je vais me charger des éventuels problèmes de santé des uns et des autres..
  • Pendant ce séjour, mariage de Didier et Sandrine ( les créateurs des ECOGAMES et responsables de l'association Sport Vert pour ma Planète ).
  • Puis, pendant que la plupart rentrent en France, pendant que Didier et Sandrine partent pour leur tour du monde , je pars moi un peu à l'aventure, seule !!
  • 1ère étape: FORTALEZA dans le Nordeste où j'espère pouvoir rencontrer mon filleul ( un petit garçon que je parraine via l'association PARTAGE).J'apporte du matériel scolaire. J'y resterai quelques jours.
  • Puis, Manaus pour une découverte d'une partie de l' Amazonie......
  • Et je finirais par 3 jours à Rio de Janeiro.
  • Retour le 11 septembre.
  • Donc d'ici , il est peu probable que je puisse mettre quelques billets sur le blog.
  • Mais au retour, un nouveau blog sur mon aventure brésilienne....

mercredi 6 août 2008

UNIVERSITE D 'ETE DU MODEM au Cap Esterel du 5 au 7 septembre 2008

UNIVERSITE D'ETE DU MOUVEMENT DEMOCRATE les 5-7 septembre au Cap Esterel
L' Université de rentrée du Mouvement Démocrate aura lieu les vendredi 5, samedi 6 et dimanche 7 septembre prochains à Cap Estérel (commune de Saint-Raphaël) dans le Var. Retrouvez toutes les informations pratiques concernant votre hébergement et votre séjour à Cap Estérel sur le site de l'Université de rentrée 2008. Vous pouvez vous inscrire et régler votre participation en ligne. Bon personnellement je ne pourrais pas y être , à cette date je serai entre Manaus et Rio de Janeiro..... Sinon j'y serais allée, comme l'année dernière. C'est un lieu d'échange, de travail, de construction du Mouvement.....

Energie verte dans des villages reculés du Laos

Energie verte dans des villages reculés du Laos
Une petite société d'énergie de la République du Laos fait équipe avec les communautés rurales pauvres pour les alimenter en énergie verte.
Le Laos: 5.7 millions de personnes dont 48% seulement sont reliés au réseau électrique national (villes et bourgades ) . Dans le reste du pays, l'accès est limité ( tarifs et problèmes d'infrastructures).
Sans énergie, ces communautés dépendent de sources d’énergie nuisibles à l’environnement, telles que le bois ou le kérosène.
Les systèmes d’énergie solaire sont donc une alternative logique. Mais les frais de démarrage sont prohibitifs dans un pays où 74 pour cent de la population vit avec moins de deux dollars par jour. Malgré tout, une société laotienne du nom de Sunlabob Rural Energy Ltd (www.sunlabob.com) a remporté quelque succès dans ce domaine : en louant des systèmes d’énergie solaire, elle a permis à des villageois pauvres d’être alimentés en électricité verte.
Des lampes solaires sont à louer à un prix compétitif par rapport aux lampes à pétrole, polluantes. Après 15 heures d’utilisation, ces lampes sont rechargées, moyennant une somme modique, au service central de collecte d’énergie solaire du village. Tous les frais versés sont consacrés à l’entretien de la station centrale de rechargement solaire.
Le modèle domestique: Sunlabob forme des franchisés laotiens à l’installation d’équipements solaires photovoltaïques dans leurs villages, et des techniciens locaux à l’entretien de ces équipements. Les franchisés fournissent un soutien technique supplémentaire aux techniciens du village. L’équipement est loué à un comité nommé par le village, qui le sous-loue ensuite aux familles à un prix qu’il fixe lui-même. La location couvre l’ensemble des coûts, y compris les frais de remplacement et d’entretien opérationnel courant. En cas de panne, le versement des frais de location est suspendu jusqu’à réparation de l’équipement.
Pour les villages plus importants: on fait appel à la fois à l'énergie solaire et hydraulique et à des générateurs. Cette énergie alimente des centres de santé, des pompes à eau...
Il s’avère que ce programme est une véritable réussite, notamment le système de location, qui permet d’éviter les coûts de démarrage élevés qui empêcheraient normalement les communautés pauvres d’accéder à la technologie solaire.
À ce jour, 1.800 systèmes domestiques d’énergie solaire et 500 lampes solaires ont été loués aux familles de 73 villages du Laos. L’entreprise cherche à déployer le projet au Cambodge et en Indonésie, et envisage également d’autres possibilités éventuelles en Asie, en Afrique et en Amérique latine.
Le programme lancé par Sunlabob a remporté récemment le prix Sasakawa du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), remis aux projets communautaires durables et reproductibles qui contribuent significativement à protéger ou à entretenir l’environnement.
Article paru sur planète-urgence la newsletter.

samedi 2 août 2008

Greenpeace demande l'interdiction du transit des cargos dangereux dans les bouches de Bonifacio

Greenpeace demande l'interdiction du transit des cargos dangereux dans les bouches de Bonifacio Bonifacio, le 30 juillet à 11h00 , une dizaine d'activistes de Greenpeace a déployé une banderole sur la citadelle de Bonifacio en Corse demandant de « protéger les Bouches de Bonifacio ». Une demande adressée tant au gouvernement français qu'italien.

Dans les Bouches de Bonifacio, situées entre la Corse et la Sardaigne, 3 000 navires transitent chaque année dont 300 transportant des cargaisons dangereuses. Face au risque d'accident, les gouvernements français et italien ont décidé dès 1993 d'entamer un processus de protection du site, notamment en interdisant le passage des navires transportant des cargaisons dangereuses battant pavillon français et italien. Greenpeace demande que cette interdiction soit étendue à l'ensemble des cargos dangereux quelque soit leur pavillon.

« La question n'est pas de savoir s'il existe un risque d'accident mais quand il se produira, déclare Stéphan Beaucher, chargé de campagne océans de Greenpeace France. Les autorités doivent dès maintenant agir pour protéger ce site exceptionnel menacé par le trafic maritime. Un naufrage dans les Bouches de Bonifacio conduirait à une véritable catastrophe écologique pour la Méditerranée mais aussi pour l'économie locale qui dépend majoritairement du tourisme. Ce risque est d'autant plus grand que des navires battant pavillon français et italien continuent de transiter dans ce détroit malgré l'interdiction prise par leur gouvernement ».

vendredi 1 août 2008

FICHIER EDVIGE: mobilisation des associations , des politiques, des recours

FICHIER EDVIGE: les associations, les syndicats et les politiques déposent des recours contre ce décret anti -démocratique
La fronde contre le fichier Edvige gagne les politiques LEMONDE.FR 31.07.08 20h30 • Mis à jour le 31.07.08 20h53
Un mois après sa création, le fichier de police Edvige (Exploitation documentaire et valorisation de l'information générale), qui compile les données sur les personnes de plus de 13 ans "susceptibles de porter atteinte à l'ordre public", ainsi que sur toute personne exerçant un rôle "politique, économique, social ou religieux significatif", suscite toujours autant de réactions. Après les recours déposés devant le Conseil d'Etat par un collectif d'associations et de syndicats (Ligue des droits de l'homme, Amnesty International, CGT, FSU, FO, CFDT) afin d'obtenir l'annulation de ce fichier, plusieurs personnalités politiques se saisissent de l'affaire.
Corinne Lepage, vice-présidente du MoDem, a déposé, jeudi 31 juillet, son propre recours devant le Conseil d'Etat pour annuler le décret qui a abouti à la création de ce fichier.
Tout recours devant le Conseil d'Etat doit être déposé au maximum deux mois et deux jours après la parution du décret au Journal officiel, à savoir le 29 août. Corinne Lepage confirme être en contact avec d'autres associations ayant déjà effectué la même démarche, et n'écarte pas l'idée d'une "défense collective" lorsque les actions seront instruites.
Un autre fichier, nommé Cristina (Centralisation du renseignement intérieur pour la sécurité du territoire et les intérêts nationaux), également issu de la fusion des Renseignements généraux, a été créé parallèlement à Edvige. Issu des données de la DST, Cristina, qui contient des données personnelles sur les personnes fichées et leur entourage, est classé "secret-défense" et n'est pas soumis à la vigilance de la Commission nationale de l'informatique et des libertés.
( extraits de l'article du Monde)
Que de doux noms féminins pour nous ficher comme du bétail....

Nourrir un animal abandonné par simple clic via des sponsors....

UN CLIC CHAQUE JOUR , et les SPONSORS du site CLICANIMAUX financent des repas pour les animaux abandonnés à la SPA
1. Vous cliquez chaque jour sur ce bouton. C'est gratuit et sans engagement. 2. Les sponsors de ce site financent des repas distribués par la SPA. 3. Vous pouvez offrir encore plus de repas en achetant dans la boutique de ClicAnimaux.
ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner